Sur les lèvres déjà cet or mousseux, fraîcheur amplifiée par l’écume, puis lentement sur le palais bonheur tamisé d’amertume. Comme elle semble longue la première gorgée ! Philippe Delerm « La première gorgée de bière »

Une histoire ancienne

Les premières traces connues de la bière datent de 6 000 ans en Mésopotamie. Puis les Babyloniens et les Égyptiens adoptèrent la bière comme boisson nationale, sous le nom de « vin d’orge ». A l’autre bout du monde, les Chinois fabriquaient également leur « bière », le Tsiou, à base de millet. La bière était déjà présente partout.
L’étape suivante fut celle de la cervoise, créée par les Romains. Elle faisait référence à la déesse des moissons Cérès. Les Gaulois, en inventant le foudre et le tonneau en bois, ont facilité la conservation et le transport de la cervoise.


C’est ensuite dans les monastères que vont se développer deux innovations techniques majeures : l’introduction du houblon vers l’an 1000, et la mise au point de la fermentation basse de la bière vers le XVe siècle en Bavière. Le mot « bierre » (écrit en vieux français avec deux « r ») apparaît d’ailleurs pour la première fois dans un édit de Philippe III de Bourgogne en 1435.


Mais la bière « moderne » naît véritablement au XIXe siècle. En 1860, dans la ville de Pilsen, on perfectionne la fermentation avec la Pils, bière blonde dorée et limpide. L’invention de la réfrigération artificielle en 1875, les recherches sur la fermentation et la pasteurisation, puis sur la culture des levures, entraîneront l’essor industriel des brasseries. Depuis les années 1970, on assiste à un retour des bières artisanales et traditionnelles fabriquées dans des micro-brasseries.

Brasserie du Pays de Welche

Les secrets de la fabrication

Pour produire de la bière, il faut de l’eau (25 litres d’eau pour un litre de bière), du malt (céréale comme l’orge, le seigle, le blé… que l’on fait germer), du houblon (plante herbacée qui donne à la bière son amertume), des levures (micro-organismes qui permettent la fermentation alcoolique en transformant le sucre en alcool).

Brasserie du Pays de Welche

Ces quatre éléments vont donner à la bière ses différentes saveurs, en fonction de leur origine et des variétés choisies. La fabrication de la bière se déroule en plusieurs étapes :

  • Le brassage. Le malt, concassé, est mélangé à l’eau. Ce mélange, la maische, est chauffé à différents paliers de températures pour favoriser le travail des différentes enzymes. Celles-ci vont alors extraire l’amidon des céréales pour les transformer en sucre, jusqu’à l’obtention d’un moût sucré. 
  • La fermentation. Le moût est placé dans une cuve de fermentation contenant des levures. Celles-ci se nourrissent des sucres et libèrent l’alcool et le gaz carbonique.
  • La garde ou maturation. La bière obtenue est alors conservée dans une cuve de garde pendant plusieurs semaines à 0°C. Les levures vont continuer leur travail en enrichissant la bière en gaz carbonique. 
  • La filtration. On retire les levures résiduelles et les impuretés afin de produire une bière limpide. Le succès de cette filtration est d’autant plus important qu’il s’agit de la dernière étape avant le conditionnement. 
  • Le conditionnement. En fûts, en bouteilles ou en canettes. La bière est mise en bouteille par une machine qui s’appelle une embouteilleuse, en fût par une machine d’enfûtage et en canette par une machine d’encannage.
Brasserie Dreum

Les brasseries se visitent !

Artisanales (il s’en crée une chaque jour en France) ou industrielles, jeunes ou centenaires, les brasseries sont disséminées dans tout le pays. Les bières locales sont de plus en plus demandées et appréciées.

Dans chaque région, des brasseries vous accueillent pour vous faire découvrir leur savoir-faire et déguster la diversité de leur production. Blondel en Auvergne, Pietra en Corse, la Brasserie du Pays de Welche et Villa Meteor en Alsace, Brasseurs de Lorraine en Lorraine, Dreum, Thiriez dans le Nord, la Petite Brasserie Picarde et les Brasseries de Milly en Picardie, BapBap, Brasserie du Grand-Paris, Rabourdin et Gallia en Ile de France, BACA à Batz sur Mer, Carteron à Hyères et tant d’autres encore… En leur rendant visite, vous tomberez amoureux de leurs blondes, brunes, rousses, blanches et autres IPA !

Commentaires

Ajouter un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *